En relisant d’anciens articles, dont certains remontent à 2008, j’ai vu qu’avec le temps, j’en suis venu à adopter un principe d’écriture de scénario qui me paraît intéressant :

Sous-intrigue = Relation

Mais avant, cadrons un peu le sujet. L’autre soir, j’ai regardé Rear Window (1954) pour la première fois depuis des années. J’ai été frappé par un certain nombre d’impressions et l’une d’entre elles était de savoir combien de sous-intrigues le film avait.

En fait, chacun de ces petits drames de “fenêtre” que le personnage de James Stewart observe – Miss Lonelyheart, The Songwriter, Miss Torso, Sculpting Neighbor With Hearing Aid, The Newlyweds – est une intrigue secondaire, liée à l’intrigue principale “Découvrir ce que Lars Thorwald (Raymond Burr) a fait avec sa femme invalide”.

Vues dans le film “Fenêtre sur cour”. Les personnages dans les nombreuses fenêtres représentent des sous-intrigues individuelles.

À quoi servent ces sous-intrigues ?

Premièrement : Les sous-intrigues sont vos amis. Ces merveilleuses petites intrigues miniatures contribuent à un scénario de bien des façons :

– Les sous-intrigues dimensionnent les personnages principaux de votre histoire

– Les sous-intrigues fournissent un riche éventail de personnages secondaires

– Les sous-intrigues élargissent le sens du thème de l’histoire

– Les sous-intrigues varient le rythme de la narration

– Les sous-intrigues offrent de multiples points de vue

– Les sous-intrigues peuvent rendre la comédie plus comique, les sensations fortes plus palpitantes, le drame plus dramatique et l’action… et bien, plus active !

D’ailleurs, si vous écrivez un scénario avec une seule intrigue, vous vous retrouverez avec un scénario souvent ennuyeux, sur une seule note, et de soixante pages… si vous êtes chanceux.

Alors…. qu’est-ce qu’une intrigue secondaire ? 

Une intrigue secondaire est exactement ce à quoi elle ressemble : une mini-histoire qui joue un rôle secondaire, mais liée à la ligne d’intrigue principale.

Voici quelques caractéristiques des sous-intrigues :

– Une sous-intrigue doit avoir au moins 3 temps narratifs (scènes ou petits moments dans les scènes), mais peut en avoir beaucoup plus. 

– Une sous-intrigue doit avoir un début, un milieu et une fin.

– Une sous-intrigue a généralement un ou plusieurs points d’intersection spécifiques avec la ligne d’intrigue principale.

– Même si une sous-intrigue ne se recoupe pas directement avec la ligne d’intrigue principale, elle doit avoir un certain rapport avec la ligne d’intrigue principale.

– Une intrigue secondaire doit avoir un lien avec la ligne thématique de l’histoire (arc émotionnel). Sinon, elle sera soit faiblement conçue et écrite, soit tout à fait inutile.

La plupart des intrigues cinématographiques les plus mémorables de tous les temps ont été des sous-intrigues :

Obi-Wan Kenobi enseignant à Luke Skywalker les voies de la Force.

L’amitié d’Elliot avec E.T.

Simba apprenant les joies du hakuna matata de Timon et Pumba

L’amour d’une vie entre Forrest Gump et Jenny

Chacune d’entre elles n’est pas une intrigue principale, mais fonctionne comme une sous-intrigue, améliorant l’histoire globale.

Dans ces exemples, vous pouvez voir comme ce principe sous-intrigue = relation, est à l’œuvre. Elliot et E.T. Obi-Wan et Luke Skywalker. Forrest Gump et Jenny. Simba, Timon et Pumba. Chacune d’entre elles est une relation.

Voici donc le premier avantage que j’ai découvert en utilisant ce principe dans mes propres écrits et en enseignant le scénario aux scénaristes : alors que les termes sous-intrigues ont un sens plutôt froid et formel, la relation ne l’a pas. Cela évoque le sens de la connexion, de la communication et même de la parenté.

Lorsque nous travaillons avec les différentes intrigues secondaires d’une histoire, au lieu d’aborder le processus d’une manière analytique et calculatrice, à distance, si nous considérons chaque intrigue secondaire comme une relation, nous basons notre travail sur les personnages – qui ils sont, comment ils sont les uns avec les autres, ce qu’ils signifient ou non pour les autres, quel est le potentiel du “couple” peut être.

En d’autres termes, nous personnalisons le processus de travail avec nos personnages et réduisons la distance entre nous et eux.

C’est une intrigue secondaire, oui. Mais plus important encore, c’est une relation !

ANALYSE DES SOUS-INTRIGUES DANS RETOUR VERS LE FUTUR

Voici une petite analyse de Retour vers le futur, dont le scénario qui est un véritable cours sur le sujet. Voyons comment les scénaristes Robert Zemeckis et Bob Gale ont utilisé les intrigues secondaires pour propulser le récit de cette histoire.

L’intrigue principale : Marty McFly (MICHAEL J. FOX) voyage accidentellement dans le temps, puis tente désespérément de rentrer chez lui.

Les sous-intrigues :

1/ LE PÈRE DE MARTY (GEORGE) : Un homme sans colonne vertébrale.

2/ LA MÈRE DE MARTY (LORRAINE) : Une femme sexuellement réprimée, soi-disant.

3/ L’HISTOIRE D’AMOUR DE GEORGE ET LORRAINE : Comment les parents de Marty se sont rencontrés.

4/ LA FAMILLE DE MARTY DEVENUE DYSFONCTIONNELLE :  Le sort de Marty et de ses frères et sœurs.

5/ DR. BROWN ET LES TERRORISTES LIBYENS : Le sort du Dr Brown.

Examinons la structure de chacune de ces sous-intrigues :

LE PÈRE DE MARTY (GEORGE)

– Début : George ne résiste pas au bulldozer, BIFF, quand Biff a détruit la voiture de George (“Fils, je sais que c’est dur à comprendre pour toi, mais le fait est que je ne suis pas un boxeur.”)

– Milieu 1 : George intimidé par Biff (dans le passé)

– Milieu 2 : Quand George essaie d’inviter Lorraine à sortir, Biff l’humilie en lui extorquant de l’argent.

– Fin : George sauve Lorraine de Biff en l’assommant.

LA MÈRE DE MARTY (LORRAINE)

– Début : Lorraine fait le point sur les valeurs sociales contemporaines (” Je trouve ça terrible, les filles qui courent après les garçons. Je n’ai jamais couru après un garçon quand j’avais ton âge.”)

– Milieu 1 : La jeune Lorraine excitée par Marty (“Je n’ai jamais vu de sous-vêtements rouges avant.”)

– Milieu 2 : Lorraine invite Marty au bal “Enchantement sous la mer”.

– Fin : Fumer des cigarettes et boire de l’alcool, Lorraine s’en prend à Marty.

L’HISTOIRE D’AMOUR DE GEORGE ET LORRAINE

– Début : Lorraine raconte aux enfants (pour la millionième fois) comment elle et George se sont rencontrés (il a été frappé par la voiture du père de Lorraine), et leur histoire d’amour (“Ton père m’a embrassé pour la toute première fois sur la piste de danse… et c’est alors que j’ai réalisé que j’allais passer le reste de ma vie avec lui”. – Au bal de l’école ” Enchantement sous la mer”

– Milieu 1 : Marty écarte George de la voiture du père de Lorraine, perturbant le passé.

– Milieu 2 : Marty accepte d’être le date de Lorraine au bal, mais seulement pour mettre en place un scénario dans lequel George agira comme un héros et gagnera l’affection de Lorraine.

– Fin : Au bal, George pousse un rival dans le bol de punch, attrape Lorraine et l’embrasse.

LA FAMILLE DE MARTY DEVENUE DYSFONCTIONNELLE

– Début : Les frères et sœurs de Marty, Dave et Linda, ont présenté

– Milieu 1 : La photo de Dave s’estompe, laissant Marty et Brown savoir que les frères et sœurs de Marty sont “effacés de l’existence” – si Marty ne peut pas orchestrer Lorraine et George ensemble, ses frères et sœurs et Marty ne viendront jamais pour être

– Milieu 2 : Dave a disparu de la photo, et maintenant l’image de Linda commence à s’estomper

– Fin : La photo de Marty commence aussi à s’estomper, mais quand George et Lorraine finissent par danser ensemble, son image, ainsi que celle de son frère et de sa sœur, revient à la normale.

BROWN ET LES TERRORISTES LIBYENS

– Début : Alors que Brown est sur le point de faire son test de voyage dans le temps, les Libyens apparaissent et tuent le scientifique.

– Milieu 1 : Marty s’arrête pour raconter à Brown comment il a été tué par des terroristes libyens.

– Milieu 2 : Marty écrit une lettre à Brown, lui faisant savoir qu’il doit prendre des précautions pour éviter de se faire tirer dessus par les terroristes à l’avenir.

– Fin : Bien que fusillé par les terroristes, il s’avère que Brown a lu la lettre de Marty et portait un gilet pare-balles pour survivre à l’attaque.

Chacune de ces sous-intrigues a au moins trois mouvements forts : un début, un milieu et une fin.

Chacune d’entre elles croise la ligne d’intrigue principale.

Chacune des sous-intrigues est liée à la ligne thématique (prémisse du film).

Et chacune des sous-intrigues traite de relations entre les personnages.

Il y en a d’autres : Marty et Biff, Marty et Jennifer, Mary et ses aspirations musicales, Goldie the Mayor, etc.

En résumé, les sous-intrigues servent l’histoire et lui donnent de l’épaisseur, de la dimension, la rendant plus amusante, dramatique et pleine d’action.

Sous-intrigue = Relation !

© Scott Myers – Article traduit par un.e scénariste membre de La Guilde française des scénaristes.