Quoi de plus commun qu’une scène de combat ? Qu’il s’agisse d’épées ou de couteaux, d’armes à feu ou de poings, de lasers ou de kung-fu, les scènes de combat sont un élément de base des scénarios de film.

Problème : elles sont si courantes, et si souvent clichées… que peut faire un scénariste pour les rafraîchir et se démarquer des exemples antérieurs ?

Voici un exemple écrit par William Goldman, une scène culte du plus célèbre scénario on spec de l’air moderne. Vendu 400 000 $ en 1969, le prix le plus élevé pour un scénario original à l’époque. 2,7 millions de dollars en argent d’aujourd’hui. Scénario qui allait devenir le film le plus lucratif de 1969 et un gagnant de plusieurs Oscars.

Regardez la manière inattendue dont Goldman développe cette scène de combat mettant en vedette Butch Cassidy (Paul Newman) et le beaucoup plus costaud Harvey Logan (Ted Cassidy).

Remarquez au passage l’utilisation très particulière (et datée) par Goldman des « Cut sur : » à quasiment chaque plan.

Voilà ce que cela donne en vidéo :

Voilà ce qu’est une excellente scène. Et remarquez comment Goldman a habilement tissé l’un des thèmes clés du film dans les répliques : “C’est parce que tout change maintenant – tout devient nouveau pour nous.” Oui, le monde change (par exemple, les bicyclettes qui remplacent les chevaux !), mais Butch et Sundance ne changent pas eux, et cela leur coûtera très cher – leur vie.

Qu’est-ce que Paul Newman nous manque…

© Scott Myers – Article traduit par un.e scénariste membre de La Guilde française des scénaristes.