RAPPORT RACINE

Le rapport Bruno Racine publié en janvier 2020 porte en lui toutes les mesures pour reconfigurer la protection des artistes-auteurs et donc des scénaristes.

Hélas, la volonté politique n’a pas été à la hauteur de ce formidable projet. Pour réagir et continuer à donner vie aux préconisations de ce rapport, la Guilde travaille avec d’autres organisations.

En février avaient lieu les annonces du ministre Franck Riester suite à la remise du rapport Bruno Racine. La Guilde s’est associée à 9 autres organisations d’artistes-auteurs pour concevoir et relayer à la presse et aux institutionnels concernés, en amont des annonces du ministre, un document intitulé « Relever les défis du rapport Bruno Racine ». Ce document compile les propositions du rapport Bruno Racine que nos 10 organisations réunies souhaitent voir aboutir en mesures concrètes pour tous les artistes-auteurs.

En mars, avocats, juristes, universitaires spécialisés en propriété intellectuelle, droit social, droit du travail, droit des contrats et bien d’autres professions se sont réunies pendant 24h, à l’occasion du Hackathon que la Guilde a co-organisé, pour travailler sans relâche avec des auteurs autour du rapport Racine. Le but ? Réinventer par la création d’outils la protection des artistes-auteurs dans les secteurs du livre et de l’audiovisuel.

Dans la continuité de la publication du rapport Bruno Racine, le Hackathon aura permis à l’ensemble des participants de mener de nombreuses réflexions. Tout leur travail aura permis d’aboutir à une synthèse intitulée “Réinventer le droit des relations collectives des artistes-auteurs”, axée sur la représentativité des artistes-auteurs de la filière audiovisuelle et du livre.