Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Bandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

ACTIONS


LES ACTIONS DE LA GUILDE

Thierry Gaudin

Président Guilde Animation

Romain Protat

Président Guilde Cinéma

Christel Gonnard

Présidente Guilde Fiction

Améliorer les conditions de travail des scénaristes d’animation, organiser et réguler les relations entre les scénaristes et les différents professionnels du secteur. Cela passe notamment par : La négociation d’un socle de règles minimales destinées à encadrer les pratiques contractuelles, notamment sur la question de la rémunération des réécritures de pitchs, les conditions d'écriture et échéanciers de paiements correspondants, et revaloriser le travail de développement (bibles littéraires) et de direction d'écriture & La négociation d’une charte d’écriture avec l’Unité jeunesse de France Télévision et le SPFA (process de présentation de projets, retours sur les textes, etc.).

Assurer une meilleure défense des intérêts contractuels et financiers des scénaristes d’animation en mettant à leur disposition un fonds d’indemnisation en cas d’action sociale (grève) et une permanence juridique renforcée : consultation gratuite d’un avocat spécialisé dans le droit d’auteur, possibilité de faire une action légale conjointe avec la Guilde lorsque les intérêts généraux des membres qu’elle représente sont lésés.

Promouvoir une meilleure reconnaissance des scénaristes d’animation et du scénario que ce soit dans l’opinion publique, les médias, et dans les festivals (festival d’Annecy notamment), et œuvrer pour une plus grande représentation des scénaristes d’animation dans les institutions (notamment au CNC).

Continuer le lobbying politique et institutionnel en vue de la réforme de l’Audiovisuel public, notamment pour défendre la place de l'animation sur le service public et le devenir de la chaine France 4 et contribuer à moderniser notre système de régulation, de financement et de diffusion des œuvres.

 

 

Mettre fin au sous-financement chronique de l’écriture : à cet effet, la Guilde a sollicité auprès du CNC une étude sur la rémunération des scénaristes en vue d’ouvrir des négociations sur les minimas, de favoriser l’adoption d’un mécanisme d’indexation de l’enveloppe d’écriture sur le coût du film et d’associer davantage les scénaristes au succès de leurs œuvres. Cette étude devrait être rendue publique d’ici la fin de l’année 2018.

Assurer une meilleure défense des intérêts contractuels et financiers des scénaristes de long-métrage de cinéma en mettant à leur disposition un fonds d’indemnisation en cas d’action sociale (grève) et une permanence juridique renforcée : consultation gratuite d’un avocat spécialisé dans le droit d’auteur, possibilité de faire une action légale conjointe avec la Guilde lorsque les intérêts généraux des membres qu’elle représente sont lésés.

Obtenir une meilleure reconnaissance des scénaristes et du scénario dans les médias, et les festivals, tout en travaillant aussi à une plus grande représentation dans les institutions (Unifrance, CNC).

Promouvoir les scénaristes par le biais d'actions de communication : présences en Festivals (Cannes, Valence), mise en place du Podcast "Secrets de scénaristes", d’une chaine Youtube dédiée et de l'opération "Scénaristes à l’affiche", etc.

Contribuer à moderniser le système de régulation, de financement et de diffusion des œuvres en réformant la chronologie des médias inadaptée à l'évolution des usages numériques, et lutter ainsi contre le piratage en permettant le plus large accès possible aux œuvres.

 

Améliorer les conditions de travail des scénaristes de fiction, organiser et réguler les relations entre les scénaristes et les différents professionnels du secteur. Cela passe notamment par l’ouverture d’une nouvelle négociation interprofessionnelle (actuellement en cours, sous l’égide d’une médiatrice nommée par le Ministère de la Culture) qui a pour but : d’améliorer les pratiques contractuelles qui régissent les relations entre les scénaristes et les producteurs, de négocier des minimas pour la rémunération des scénaristes & d’obtenir un intéressement pour les scénaristes.

Assurer une meilleure défense des intérêts contractuels et financiers des scénaristes de fiction en mettant à leur disposition un fonds d’indemnisation en cas d’action sociale (grève) et une permanence juridique renforcée : consultation gratuite d’un avocat spécialisé dans le droit d’auteur, possibilité de faire une action légale conjointe avec la Guilde lorsque les intérêts généraux des membres qu’elle représente sont lésés.

Promouvoir une meilleure reconnaissance des scénaristes de fiction et du scénario que ce soit dans l’opinion publique, les médias, et dans les festivals (Série Mania Lille, Série séries, La Rochelle), et œuvrer pour une plus grande représentation des scénaristes de fiction dans les institutions (notamment au CNC).

La Guilde Cinéma est membre du BLOC (Bureau de Liaison des Organisations du Cinéma). Par ailleurs, la Guilde étant membre de la FSE (Federation of Screenwriters in Europe) et de l’IAWG (International Affiliation of Writers Guilds), l’action de la Guilde Cinéma travaille aussi bien au niveau national, européen qu’international.

La Guilde Française des Scénaristes
259, Rue Saint-Martin
75003 - Paris

permanence@guildedesscenaristes.org
+33 9 53 65 92 59

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus