Menu icoMenu232White icoCross32White

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

ANIMATION


ACTUALITÉS

Prochaine réunion politique de LA GUILDE ANIMATION : le 6 juin ! Vous êtes scénaristes et non-adhérent à la GUILDE mais souhaitez assister à cette soirée, envoyez-nous un mail !

Négociation à venir : Charte d’écriture jeunesse avec l’ensemble des diffuseurs.

En route pour le Festival d’Annecy 2018 du 11 au 16 juin avec une masterclass GUILDE-SACD et la grande soirée de LA GUILDE ANIMATION  !

Thierry GAUDIN
Président GUILDE ANIMATION - 2018

En 2018, les sept conseillers représentant la GUILDE ANIMATION sont Valérie CHAPPELLET, Léonie DE RUDDER, Mélanie DUVAL, Emmanuel LEDUC, Thierry GAUDIN, Johanna GOLDSCHMIDT  et Sophie LODWITZ.

 

LA GUILDE ANIMATION œuvre actuellement pour :

- Améliorer les conditions de travail des scénaristes d’animation, organiser et réguler les relations entre les scénaristes et les différents professionnels du secteur. Cela passe notamment par :

  • La négociation d’un socle de règles minimales destinées à encadrer les pratiques contractuelles, notamment sur la question de la rémunération des réécritures de pitchs, les conditions d'écriture et échéanciers de paiements correspondants, et revaloriser le travail de développement (bibles littéraires) et de direction d'écriture.
  • La négociation d’une charte d’écriture avec l’Unité jeunesse de France Télévision et le SPFA (process de présentation de projets, retours sur les textes, etc.).
     

- assurer une meilleure défense des intérêts contractuels et financiers des scénaristes d’animation en mettant à leur disposition un fonds d’indemnisation en cas d’action sociale (grève) et une permanence juridique renforcée : consultation gratuite d’un avocat spécialisé dans le droit d’auteur, possibilité de faire une action légale conjointe avec la Guilde lorsque les intérêts généraux des membres qu’elle représente sont lésés.

- promouvoir une meilleure reconnaissance des scénaristes d’animation et du scénario que ce soit dans l’opinion publique, les médias, et dans les festivals (festival d’Annecy notamment), et œuvrer pour une plus grande représentation des scénaristes d’animation dans les institutions (notamment au CNC).

- continuer le lobbying politique et institutionnel en vue de la réforme de l’Audiovisuel public, notamment pour défendre la place de l'animation sur le service public et le devenir de la chaine France 4 et contribuer à moderniser notre système de régulation, de financement et de diffusion des œuvres.

La Guilde étant membre de la FSE (Federation of Screenwriters in Europe) et de l’IAWG (International Affiliation of Writers Guilds), l’action de la Guilde Animation est tant au niveau national, européen qu’international.

A LA GUILDE ANIMATION, ce sont tous les formats et genres pour tous les âges de 3 à 133 ans : de Miru-Miru (Mathilde Maraninchi, Christophe Joaquin, Valérie Chappellet, Thierry Gaudin...) aux Grandes Grandes Vacances (Sébastien Oursel,...), des Lapins Crétins (Sébastien Guérout,...) à Miraculous, Lady Bug (Léonie De Rudder, Sophie Lodwitz, Mélanie Duval, Régis Jaulin...) en passant par Nos voisins les pirates (Johanna Goldsmith, Marie Eynard, Nicolas Chrétien, Emmanuel Leduc, Jean-Philippe Robin...) ou encore Max et Maestro (Anna Fragonèse et Héloïse Capoccia). Sans oublier les longs-métrages : Avril ou le Monde Truqué (Benjamin Legrand) et Tout en haut du monde (Claire Paoleti, Fabrice de Costil) et tant d'autres. Rejoignez-les ici.

 

Les grandes avancées portées par LA GUILDE ANIMATION

UN NOUVEL ACCORD INTERPROFESSIONNEL

Négociations et signature de l’accord entre auteurs et producteurs relatif à la transparence des relations auteurs-producteurs et à la rémunération des auteurs. Tous les détails ICI. (6 juillet 2017)

En parvenant à une définition commune des recettes nettes part producteur, cet accord facilite, pour les auteurs, la négociation des rémunérations proportionnelles à leur revenir, et pour les producteurs l’établissement des redditions de comptes destinées aux auteurs.

UNE RÉFORME DU FOND D'AIDE À L'INNOVATION (CNC)

Participation aux concertations menées par le CNC pour aboutir à la réforme 2017 du Fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle (FAIA) en animation qui a permis d’obtenir :

  • l’examen des dossiers « concept » et « aide à l’écriture » dans des paniers séparés + distinction des dossiers à dominante littéraire ou graphique.
  • une augmentation de l’aide au concept qui est passée de 7.500 euros à 10.000 euros en fiction comme en animation pour valoriser les projets issus d’un travail commun entre auteurs.

UN CONTRAT TYPE

Négociation avec le SNAC d’une convention initiale entre auteurs (modèle de contrat type) destinée à anticiper les questions de partage de droits et de rémunérations à l’occasion du développement des œuvres, avant qu’un producteur ne soit intervenu.

UN SUIVI DE L'ACCORD SCELF/SACD

Contribution aux discussions entre la SACD et la SCELF sur les modalités de répartition des droits de diffusion entre ayants droit de l’œuvre d’origine et scénaristes des adaptations télévisuelles, et collaboration active à la négociation autour de la répartition scénariste/réalisateurs pour les séries adaptées d’œuvres existantes.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus